Recyclage et la valorisation des déchets du BTP : la région en pointe

Posted on Updated on

Un échantillon de matériaux recyclés

En Auvergne – Rhône-Alpes, la filière construction est bonne élève en matière de gestion des déchets inertes.
Un nouvel indicateur, « le taux de performance », en atteste. Aujourd’hui, 88 % des déchets inertes (1) produits sont effectivement traités.


88 % – En Auvergne – Rhône-Alpes (AURA), le taux de performance de la filière des déchets inertes du BTP est de 88 %, alors qu’il est de 70 % au niveau national. Sur le territoire de la région, 21,5 des 24,4 millions de tonnes (MT) de déchets inertes produits sont effectivement traités sur les chantiers ou les installations réglementées comme les carrières (Chiffres 2016).

Grâce à la mobilisation des acteurs de la filière construction (bâtiment, travaux publics, carrières et matériaux) et au réseau de proximité des sites de recyclage et de valorisation, dont une majorité de carrières (2), ce taux de performance élevé classe la région AURA parmi les premiers de cordée en France.

Outre ce taux de performance, la filière a présenté à la presse, fin 2019, d’autres résultats traduisant son action en faveur du recyclage et de la valorisation des déchets du BTP, comme le faible volume de déchets non valorisés (9 %) déposés en installations de stockage de déchets inertes (ISDI).

62 % – Autre indicateur finalisé par la CERC AURA (Cellule économique régionale de la filière Construction), le taux de recyclage des déchets inertes du BTP : sur un potentiel de 8,2 MT produites chaque année, 5,1 MT sont effectivement recyclées, soit 62 %.

24 % – Troisième indicateur disponible : le taux de couverture des besoins en granulats. En Auvergne – Rhône-Alpes, ce taux est de 24 % (14,2 MT de déchets recyclés et réemployés par rapport à un besoin annuel de 58 MT). Ainsi, les matériaux recyclés répondent déjà à 24 % des besoins avec un taux de recyclage à 62 % !

Alors qu’il est de 28 % au niveau national, ce chiffre de 24 % révèle deux réalités. La première : les matériaux recyclés permettent d’optimiser l’emploi des ressources naturelles, un objectif poursuivi par l’UNICEM Auvergne – Rhône-Alpes depuis des années. La seconde : contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les matériaux recyclés seuls ne suffisent pas à la réalisation de l’ensemble des chantiers de la région.

Pour autant, ce pourcentage de 24 % pourrait être amélioré. En effet, les caractéristiques techniques des matériaux recyclés, attestées par des laboratoires (tests de compactage…), les rendent utilisables dans de nombreux cas (remblaiement de tranchées…). La profession a d’ailleurs édité plusieurs guides d’utilisation. Reste aux élus à faciliter l’emploi de matériaux recyclés sur leurs chantiers.

1 MT de déchets non tracées – Ces trois taux (performance, recyclage, couverture des besoins) pourraient être améliorés si les déchets du BTP étaient tous tracés. En effet, chaque année, dans la région, 1 MT de déchets inertes ne sont pas tracées et terminent illégalement dans des espaces naturels ou agricoles. D’où une nécessaire implication des élus locaux pour contribuer à la traçabilité, et ainsi, diminuer le nombre de décharges sauvages !

  • 1 – Les déchets inertes sont principalement des déchets minéraux produits par l’activité de la construction (BTP, industrie de fabrication de produits de construction) : béton ; tuiles et briques ; agrégats d’enrobés ; déblais ; vitrage ; etc. Du point de vue de la classification des déchets, les déchets inertes sont une sous-catégorie de déchets non dangereux. Ils constituent plus de 90 % des déchets produits par les travaux publics et de l’ordre de 70 % de ceux produits par le bâtiment (Source : ADEME)
  • 2 – Aujourd’hui, une tonne de granulats recyclés sur deux est produite sur les sites de carrière et 20 % de déchets inertes permettent l’aménagement des lieux d’excavation. Au total, les adhérents de l’UNICEM AURA représentent 180 sites de recyclage et de valorisation.

L’aménagement du territoire passe par l’utilisation de matériaux recyclés

Le recyclage et la valorisation des déchets du BTP au cœur de l’économie circulaire de la construction

Recyclage des déchets du BTP : Auvergne – Rhône-Alpes déjà au top