Aménagement du territoire

Les élus sont au cœur des problématiques d’aménagement du territoire. Souvent, ils s’interrogent sur les options à prendre.
Voici quelques unes des questions qu’ils sont susceptibles de se poser, et, en regard, quelques éléments de réponses.

Comment aménager un territoire à l’heure du changement climatique ?

Comment développer l’attractivité d’un territoire ?

Comment aménager un territoire à l’heure du changement climatique ?

En jouant la carte de l’économie circulaire par le maintien d’une filière construction de proximité

Le changement climatique est en cours et s’accélère. Freiner cette évolution en limitant les déplacements fait partie des solutions. C’est un des objets de l’économie circulaire, dont la filière construction constitue un bel exemple.
Du fait de leur maillage serré, les carrières produisant les matériaux de construction se situent à proximité des chantiers de BTP qu’elles alimentent. De même, les carrières, proches des chantiers de déconstruction, peuvent accueillir les déchets du BTP pour les recycler et les valoriser en limitant les noria de camions. D’où l’intérêt, pour les collectivités locales, de maintenir, voire développer ce tissu économique de proximité.

Lire davantage

En recherchant des solutions pour atteindre l’objectif « Zéro artificialisation nette des sols »

Le cap est fixé par le Plan Biodiversité de juillet 2018 : « zéro artificialisation nette des sols ». Parmi les solutions visant à atteindre cet objectif figurent la densification des logements et des activités économiques dans les grandes agglomérations, mais aussi la création et le renforcement des bassins de vie dans les agglomérations de taille plus modeste. Combiner ces deux axes politiques devrait permettre d’endiguer l’engorgement des métropoles et de limiter les mouvements pendulaires. Resterait à adapter les infrastructures à cette nouvelle configuration, le ferroviaire et la fibre notamment.

Lire davantage

En consultant le site www.materrio.construction pour optimiser le recyclage et la valorisation des déchets du BTP

Avant d’engager un projet d’équipement, les élus peuvent cliquer sur www.materrio.construction. Ils y trouveront toutes les informations nécessaires pour traiter au mieux les déchets de leurs chantiers. Ce site Internet permet notamment d’identifier et de localiser les plateformes d’accueil des déchets situées à proximité des chantiers. Leur collectivité pourra alors intégrer ces données dans ses marchés. Avec une garantie : le recyclage et la valorisation des déchets inertes du BTP seront optimisés.

Lire davantage

En améliorant la traçabilité des déchets du BTP et en utilisant davantage de matériaux recyclés sur les chantiers

Un échantillon de matériaux recyclés

Si la filière Auvergne – Rhône-Alpes de la construction (Bâtiment, Travaux Publics, Carrières et matériaux) est déjà performante en matière de traitement des déchets inertes du BTP (taux de performance : 88 % !), elle peut encore progresser grâce à deux leviers. D’abord, une amélioration de la traçabilité des déchets de chantier, ce qui aurait pour conséquence de diminuer les volumes déposés en décharge sauvage (un million de tonnes par an dans la région). Ensuite, une consommation plus importante de matériaux recyclés sur les chantiers.
Or, les élus peuvent agir sur ces deux leviers en assurant un suivi des déchets de leurs chantiers et en ouvrant leurs marchés à des variantes qui autorisent l’emploi de produits recyclés.

Lire davantage

En puisant dans les aides de l’Agence de l’eau

L’eau passe à travers le béton drainant et irrigue les sols


Lorsqu’une collectivité engage des travaux d’aménagement ou de réaménagement d’espaces urbains (voirie, parking, terre-pleins, piste cyclable…), elle peut compter sur l’aide financière de l’Agence de l’eau du bassin Rhône-Méditerranée-Corse.

Cette participation est d’ailleurs loin d’être négligeable : elle peut atteindre jusqu’à 50 % du montant total des travaux.

Une seule condition requise pour obtenir ce substantiel appui financier : le maître d’ouvrage doit avoir recours à des techniques et des matériaux qui préservent la perméabilité des sols sur l’emprise du chantier.

Lire davantage

 


En utilisant des matériaux drainants

Cliquez pour télécharger

Parmi les techniques alternatives à l’imperméabilité des sols figurent notamment les tranchées drainantes, les chaussées à structure réservoir et les revêtements poreux.

Dans un document publié en 2017 et intitulé : « Vers la ville perméable ; comment désimperméabiliser les sols ? », le SDAGE évoquait d’ailleurs, dans ses annexes, ces diverses techniques alternatives à l’imperméabilité des sols.

Ainsi, au moment d’aménager des nouveaux espaces urbains, d’implanter de nouveaux équipements, choisir des matériaux drainants peut faire partie des solutions à mettre en œuvre.

Lire davantage

 

► Témoignage
Pour Daniel Hote, maire de Villemoirieu (38), « Le béton drainant, c’est très efficace ! »

Daniel Hote, maire de Villemoirieu

Alimenter une nappe phréatique. Eviter les inondations.
Telles sont les deux raisons qui ont guidé le choix des élus de Villemoirieu en  faveur du béton drainant.
Le bon choix, pour Daniel Hote, maire de cette commune de l’Isère (2000 habitants), car le drainage reste très efficace.
« Aujourd’hui encore, nous sommes très satisfaits du résultat », assure-t-il, avant d’ajouter : « Et cette efficacité s’inscrit dans la durée ».

Lire davantage


En s’appuyant sur les carrières pour limiter l’impact des crues

La Carrière d’Oytier (38) permet de temporiser les crues du torrent de Pétrier

Pour endiguer les phénomènes de crues, les écrêter, les carrières implantées à proximité des cours d’eau peuvent jouer un rôle déterminant, qu’elles soient en activité, en fin d’exploitation ou en projet.
En effet, leurs sites offrent un dénivelé négatif qui permet, soit de temporiser une crue (rôle de sas, d’écluse), soit même de l’absorber en l’aménageant à cet effet.

Lire davantage


Comment développer l’attractivité d’un territoire ?

En valorisant son patrimoine

     ► Par l’utilisation de pierres marbrières de Rhône-Alpes dans ses projets

Un aménagement urbain en pierres marbrières de Rhône-Alpes à Beynost (69)

Lorsqu’elles réalisent de nouveaux équipements : aménagements urbains et paysagers, travaux de voirie, aménagements d’espace vert… ou quand elles engagent des opérations d’entretien-rénovation, les collectivités locales ont désormais la possibilité d’utiliser des pierres bénéficiant d’une identification géographique délivrée par l’INPI : les pierres marbrières de Rhône-Alpes.

C’est un bon moyen de valoriser le patrimoine local. (Cf. le guide MACEO pour intégrer les éco-matériaux dans la commande publique)

Lire davantage

 

    ► Par l’emploi de matériaux estampillés « Production 100 % Locale »

Lorsqu’ils engagent de nouveaux projets de bâtiments, d’infrastructures, ou des travaux de rénovation, les élus peuvent jouer « la carte locale » en exprimant, dans leurs pièces de marché, leur volonté d’utiliser des matériaux issus de leur territoire.
En ce sens, l’UNICEM Auvergne – Rhône-Alpes a initié le label « Production 100 % Locale » qui leur permet d’avoir l’assurance que les matériaux de construction utilisés sont issus de carrières de proximité.

Lire davantage


En développant de nouvelles infrastructures

     ► Une solution de financement préconisée par l’économiste Laurent Davezies

Laurent Davezies

Les économistes sont unanimes : les infrastructures participent à l’attractivité des territoires. Et parmi eux, Laurent Davezies, professeur au CNAM, qui, pour lui,  l’investissement le plus socialement utile est celui qui est réalisé dans les infrastructures : « C’est fondamental, pour le développement, pour la croissance ».

Si, pour la plupart, les élus partagent ce point de vue, ils n’en restent pas moins confrontés à une difficulté depuis de longues années : comment financer les routes, les canalisations, les réseaux dédiés à la fibre-optique… ?

Lire davantage

► Mieux vaut développer simultanément toutes les infrastructures pour éviter la fracture territoriale

Route, ferroviaire… et fibre !
Pour éviter tout risque de fracture territoriale, mieux vaut, quand faire se peut, investir simultanément dans toutes les infrastructures.
Or, en Auvergne – Rhône-Alpes, si le réseau routier est assez bien fourni, le ferroviaire et la fibre sont en-deçà des besoins.
C’est ce que révèle une étude réalisée par le cabinet Algoé pour le compte du MEDEF régional.

Lire davantage

 

En maintenant du foncier disponible

Michel Raffin

Les élus à la recherche de solutions pour dynamiser leur territoire ont souvent le réflexe « développement des infrastructures ». S’ils ont en grande partie raison, ils peuvent aussi s’appuyer sur l’argument du foncier.

« En matière d’attractivité, il faut veiller à maintenir un foncier disponible qui réunisse des conditions d’acceptabilité sociale », confirme Michel Raffin, chargé d’étude du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER).

Lire davantage


En aménageant le site d’une ancienne carrière en pôle touristique

L’écopôle du Val d’Allier

Dans le Puy-de-Dôme, la renaturalisation d’anciennes gravières a conduit à la création de l’Ecopôle du Val d’Allier. Depuis 2017, ce nouveau site accueille des promeneurs, des pêcheurs, une activité de maraîchage biologique… et une biodiversité en plein renouveau.

Le maire de Perignat-ès-Allier (63), Jean-Pierre Buche, se félicite de cette « reconversion ». L’Ecopôle du Val d’Allier constitue même, selon lui, une vitrine objective pour les élus qui hésitent à permettre l’exploitation de carrières sur leur territoire.

Lire davantage


En puisant des idées dans le site : La vie en pierre

Site La vie en pierre (Capture d’écran)

La pierre est partout. Elle est utilisée dans la construction, sur les routes… Ce qui est connu. Mais on la trouve aussi dans les dentifrices ou les pare-brises de voiture.
Pour inciter le grand public, dont les élus, à se familiariser avec l’univers de la pierre, l’UNICEM Auvergne – Rhône-Alpes a mis en ligne un site Internet : La vie en pierre. Il permet à tous de s’informer sur les multiples usages de la pierre, et aux élus, de puiser des idées pour poursuivre l’aménagement de leur territoire.

Lire davantage